Structure

La structuration de filière et l’audit

Pourquoi l’audit accompagne la structuration ?
Parce que je travaille avec des producteurs que je prends le temps de connaître (culture personnelle, valeurs, motivation, histoire, entreprise).
Quand je structure un filière pour un client,  je peux lui proposer un service sur mesure, avec des producteurs en adéquation avec ses valeurs.

 

La structuration d’une filière c’est la sécurisation des achats, des approvisionnements.
La garantie biologique des produits, la garantie de qualité : par les labels (sociaux, qualité), par l’origine du produit (le meilleur produit cultivé au meilleur endroit, là où ses qualités optimales se développent) ainsi qu’à la bonne période.

La structuration de filière

Entretenir la structuration de filière

L’authenticité du producteur

Pourquoi ce producteur ou productrice et pas un.e autre ? Comment définir l’authenticité d’un producteur ?

Il y a plusieurs paramètres :
• les choix qu’elles ou ils ont fait pour venir vers l’agriculture biologique,
• les raisons, qu’elles soient de santé ou financière (et les deux sont légitimes),
• l’amour de leur terre et de leur terroir. Le terroir justement, le fait de respecter et de produire ce qui vient le mieux sur leur terroir.

La production agricole doit bien souvent jongler entre nécessité commerciale et nécessité de production.
Choisir les bonnes variétés de semences, les bonnes variétés de fruits qui permettront à la fois au produit de se développer sur le bon terrain et à avoir un bon rendement.

La relation que je noue avec les producteurs est une relation de confiance mutuelle, une approche ouverte et holistique de leur mode de production, de leur monde.
La sincérité de part et d’autre est importante, la compréhension de leurs difficultés aussi.

C’est aussi trouver le meilleur produit au meilleur endroit. Ce qui fait que ce produit sera meilleur ici qu’ailleurs.

Par exemple l’orange sanguine de Sicile, son terroir de prédilection est au pied de l’Etna, c’est d’ailleurs une IGP. Les cendres de l’Etna enrichissent le sol et permettent une qualité optimale des oranges.

Pourquoi les fruits exotiques sont meilleurs dans la région de Málaga ? Parce que c’est un micro-climat subtropical qu’on ne retrouve pas ailleurs en Espagne et qui permet la culture de mangues, anones, papayes, avocats, kumquats, fruits de la passion, fruits du dragon …!

Structuration, être sur le terrain

Le terrain

Pourquoi j’aime aller « sur le terrain »
La rencontre, le contact, la compréhension de l’autre sont les éléments clés de mon métier.
En intégrant le monde du producteur que je visite (en audit ou pour des visites commerciales), je découvre sa façon de travailler, sa sensibilité aux produits, sa relation à son métier.

J’ai toujours en mémoire (et aussi en vidéo d’ailleurs) un producteur qui était tellement fier de voir le système racinaire de ses concombres depuis qu’il utilisait son propre compost ! Il grattait la terre avec exaltation pour me montrer le résultat.

C’est ce que j’aime, ce rapport à la terre, cet amour du travail bien fait, ce respect de la culture.
Rencontrer les producteurs chez eux, dans leur milieu, parler la même langue qu’eux, découvrir et apprendre encore.
La visite de terrain me permet de « prendre la température » de la situation du producteur, de prendre conscience de ses problèmes et surtout de ses qualités et de ses atouts pour mieux les transmettre au client final.

Bien souvent je retrouve chez ces mêmes producteurs un profond respect pour leurs employés. Une connaissance de leur personnel, de leurs vies, un respect pour l’humain. Je veux parler ici des producteurs qui composent la majorité des producteurs, en France ou ailleurs en Europe. Respectueux des règles, respectueux des femmes et des hommes avec lesquels ils travaillent. L’agriculture, du champ au conditionnement est un métier rude, on y travaille dans des conditions climatiques ou physiques quelquefois difficiles. La santé économique de l’entreprise, le rendement des cultures, le rendement du conditionnement sont des éléments à prendre totalement en compte car de cela dépendent les emplois.

Le management des équipes pour structurer la filière

Le management

 

Organiser la logistique

La logistique

Parfois laissée pour compte, la logistique est un élément très important dans la structuration de filières.

Une logistique bien maîtrisée permet notamment la maîtrise des coûts de transport, la maîtrise (autant que possible) des livraisons et du respect des horaires, la maîtrise de la chaîne du froid.

La tentation est grande de laisser la gestion de la logistique à ses fournisseurs, cependant le « temps » économisé se paye en d’autres contraintes : de multiples livraisons et camions, des flux difficilement maîtrisables.

En plus des économies financières que fera une entreprise en organisant sa logistique amont, il est aussi envisageable de réduire (un peu) son empreinte carbone en réduisant les flux de camions, en gérant les enlèvements et les livraisons de façon à optimiser les charges et les kilomètres parcourus. Et surtout … savoir s’entourer d’un bon partenaire de transport !
Avant toute chose, la logistique c’est l’organisation de la livraison d’un point A vers un point C … du producteur au distributeur, en organisant une plateforme de redistribution et de stockage entre l’amont et l’aval. Là encore, le choix d’un partenaire prestataire est crucial, la communication sur les flux doit être fluide, le matériel (chambres froides, quais réfrigérés…) optimums.

La rédaction d’un cahier des charges est une des étapes fondamentales pour une bonne collaboration logistique.